Le cud Bar Gay

Cud Bar
Cud Bar
Ecrit par KFB

Cud Bar

Cud Bar

Le Cud est un  des lieux gays les plus populaires de la capitale. Situé au 12 rue des Haudriettes dans le 3ème arrondissement (Metro : Rambuteau), ce bar accueille une population assez diverisfiée.

  • A l’entrée : Les videurs de l’entrée surveillent les fumeurs pour qu’ils ne fassent pas de bruit.
  • Le cud à l’étage : Le rez de chaussée est un bar calme et convivial. Le sous sol s’anime plus tard dans la soirée, aux alentours de 2 heures du matin, avec sa petite piste de danse dans des caves voutées. La clientèle est sympa et variée, tant dans les looks que dans les ages. A l’étage du cud , un bar où sont servies des boissons soft et des alcools forts (pour les bières il faut aller en bas). Petit bar où il y a généralement peu de mecs. A l’étage aussi les toilettes (un pour les filles, un pour les mecs, mais les mecs vont chez les filles, l’endroit étant fréquenté à 95% par des personnes de sexe masculin).  Des toilettes très petits, pas forcément super clean mais cela reste décent. Pour finir avec le tour de l’étage, quelques fauteuils placés, des écrans sur lesquels sont projetés des clips de pop et de rnb. La musique qui passe à l’étage est généralement celle des clips.
  • La cave : Ce niveau -1 est scindé en deux. Sur la gauche, un bar et une piste de danse avec un dj qui mixe plus ou moins. Sur la droite, un autre bar, des places assises. Les gens vont généralement de gauche à droite , en espérant trouver leur garçon de la soirée. Voilà il faut le dire : on va au Cud en général pour dragueur ou mater, le climat est plutôt cash.

Du côté de la musique, le niveau est peu élevé qualitativement.

L’avantage du Cud est qu’il y en a vraiment pour tous les goûts : jeunes minets qu’on devine imberbes, petits barbus un peu hype, trentenaires sexy, vieux messieurs en costume prêts à payer leur verre… Vous aurez l’embarras du choix et si vous êtes timide, ne vous inquiétez pas : les gens se jetent à l’eau assez facilement. A noter que le Cud est prisé par un bon nombre d’étrangers de passage à Paris. C’est une info essentielle pour tout amateur d’étudiant Erasmus.

Pour finir, l’entrée est gratuite et le prix des consommations est le même que dans les discothèques parisiennes environ 8 euros le verre.

12, rue des Haudriettes
75003 Paris.
Téléphone : 01 42 77 44 12.

3 Comments

  • Hier mon amie était agressé par le DJ juste parce que elle avait demandé une chanson. Très mauvaise expérience… il parlé avec tout les garçon sauf les filles. A la place de dire “Non, désolé” , devant tout e monde il a pris sont bras très fort en train de la jeter dehors. Elle a même lui demandé ” Pourquoi vous ne me répondez pas, c’est parce que je suis une fille? ” et lui a dit “oui”.
    Nous vivons dans une société raciste e misogyne où on est pas en sécurité, soit parce que nous sommes gay ou parce que nous sommes juste envie d’aller dans un endroit où les gens sont “libres”. Je pense que même si le CUD Bar c’est un endroit pour les hommes, l’entré c’est libéré pour tout le monde, donc il faut avoir le respect avec tout le monde. Et si a des soucis il faut avoir d’abord le dialogue. Je JAMAIS pensé avoir c’est type d’expérience dans un Bar comme ce-ci.

    Lamentable. Cud Bar plus jamais.

  • Endroit plutôt très sympathique aussi bien a au rez de chaussée que au sous sol la musique est bonne un bon son et rire bon DJ il y a vraiment une bonne ambiance assez détendue et festive endroit simple sans chichi , Conso un peut chère bon comme partout mais l’entrée est gratuite sa rattrape ! A l’entrée 2 videurs qui connaisse leur métier et qui sont très accueillent et courtoie avec les clients j’y retournerais sans pb

  • Petit bar/club connu très fréquenté le week-end. La musique, qui est mixée, n’est pas toujours terrible… Les consos sont chères, comme dans tous les clubs Parisiens. L’ambiance est très souvent gâchée par les 2 videurs à l’entrée – toujours les mêmes, dont le quotient intellectuel frôle le zéro absolu (surtout le plus grand, qui multiplie les provocations), avec une grosse tendance à se la jouer cowboyZ. Bref, ça donne pas vraiment envie de se déplacer pour se faire recaler.

Réagir