La végétalisation du parvis de Saint-Nicolas-des-Champs

le-parvis-de-saint-nicolas-des-champs

C’est un drôle de colis qui est arrivé sur le bureau du maire du IIIe, Pierre Aidenbaum (PS), pendant la trêve des confiseurs : à l’intérieur du paquet, une maquette en bois et carton du parvis de l’église Saint-Nicolas-des-Champs planté d’une dizaine d’arbres. L’esquisse est si réussie qu’on a l’impression qu’un jardin a poussé devant l’église! Fils de maquettiste, le riverain auteur de ce modèle réduit entend apporter ainsi sa pierre à la réflexion engagée depuis plusieurs années dans le quartier sur le réaménagement de cet espace très gris.

Le parvis de l’église, à l’intersection des rues Saint-Martin et Réaumur LP/Infographie Une entrée de parking souterrain, quelques places de stationnement, une station d’Autolib’ et quelques arbres épars: à l’intersection des rues Saint-Martin et Réaumur, ce carré de bitume ne ressemble à rien. «C’est une place Tartignolle sans aucun cachet! » s’exclame Laurence, commerçante de 51 ans. Cette habitante de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) qui vient chaque semaine en voiture dans le quartier pour raisons professionnelles, approuve même l’idée de piétonniser intégralement la partie de la rue Saint-Martin située entre les rues Réaumur et de Turbigo, afin de redonner un parvis à l’église Saint-Nicolas-des-Champs.

Si rien n’est décidé pour l’heure, «la suppression d’une, voire des deux voies de circulation côté église pour apaiser et valoriser les abords de ce site historique est à étudier», fait-on valoir à la mairie du IIIe. Quoi qu’il en soit et moyennant un budget de 600 000 €, la municipalité entend bien dès cette année « créer une place végétalisée, planter de nouveaux arbres et végétaux, éventuellement apporter de la terre pour un jardin suspendu qui donnerait une impression de masse verte».

La végétalisation du parvis de Saint-Nicolas-des-Champs répond à une aspiration croissante de nombreux Parisiens qui souhaitent vivre dans une ville plus verte.

La mairie du IIIe l’a bien compris qui annonce aussi pour 2017 le réaménagement de la contre-allée de la rue du Grenier-Saint-Lazare, officiellement réservée aux livraisons et riverains et agrémentée d’un terre-plein central doté d’une colonne Morris, d’une sanisette, d’un bac à vêtements, d’une station de Vélib’, d’un parking moto et d’une entrée de parking. La municipalité va donc débloquer une enveloppe de 450 000 € pour supprimer les trottoirs de la contre-allée, « y installer des bacs à fleurs et planter des arbres aux abords », précise Pierre Aidenbaum. La mairie du IIIe étudie aussi la possibilité de fermer totalement à la circulation une partie de la contre-allée.

SOURCE : http://www.leparisien.fr/paris-75003/paris-des-arbres-vont-etre-plantes-sur-le-parvis-de-saint-nicolas-des-champs-06-01-2017-6534606.php

Réagir