Histoire de la rue barbette 75003

Blason Barbette
Blason Barbette
Ecrit par Paris 75003

Étienne Barbette, un maître des monnaies, ensuite prévôt des marchands de 1298 à 1304

Blason Barbette

Blason Barbette

On prépara dès 1305 le renforcement à venir par l’émission de nouvelles monnaies, telles que le gros tournoi d’argent le roi et par de nouveaux deniers du même titre par ceux qui circulaient sous Saint-Louis. Les espèces en or furent aussi concernées par la refrappe du petit royal identique à celui en circulation en 1290.

Ces bouleversements ne furent cependant effectifs que le 18 septembre 1306 et tous les cours furent divisés par trois, les doubles décriés, le gros se voyant alloué la nouvelle valeur de 131/8 deniers au lieu de 421/2, un tel électrochoc monétaire devant aussi assainir durablement et immédiatement la situation économique.

Mais une particularité des mutations est qu’elles avaient une distribution des conséquences économiques particulièrement inégalitaire :
Le renforcement de 1306, alors pourtant une réponse à la demande persistante de la population de revenir à la bonne monnaie, généra des émeutes populaires particulièrement violentes à Paris, Châlons et Laon, prouvant que les prix ne baissèrent pas assez vite, le pouvoir d’achat des administrés ne diminuant certes que temporairement, mais beaucoup trop pour être supporté.

phillipe_le_bel

phillipe_le_bel

Le roi étant à Paris et en compagnie des templiers dans leur Temple, les émeutiers assiégèrent le lieu pour pouvoir s’entretenir avec lui. Devant un refus de sa part, ils en bloquèrent les accès pour empêcher que le roi soit approvisionné en nourriture puis, faute de résultat, l’émotion empira et ils s’en allèrent chercher un autre coupable disponible pour le punir.

Or Etienne Barbette, Maître de la monnaie, était alors considéré comme le principal instigateur du renforcement et possédait hors de la ville près de Saint-Martin-des-Champs une riche propriété. Ils s’y rendirent mais, ne l’y trouvant pas, pillèrent et dévastèrent la maison.

Réagir