Chapelle de l’humanité 75003

Chapelle de l'humanité
Chapelle de l'humanité
Ecrit par Paris 75003
Chapelle de l'humanité

Chapelle de l'humanité

C’est dans l’hôtel particulier du marais , construit par Mansart en 1642, que vécut Clotilde de Vaux, l’inspiratrice d’Auguste Comte, philosophe français fondateur du positivisme. acquis a la fin du XIX siècle par des brésiliens et transformé en une chapèle de l’humanisme en 1903. Il est aujourd’hui classé Monument historique et demeure le seul temple positivisme subsistant en Europe.

” l’ordre pour principe et l’ordre pour base. Le progrès pour but”.

Le positivisme est le système philosophique fondé par Auguste Comte (1798-1857) qui considère que l’homme ne peut atteindre les choses en elle-même (leur être, leur essence) et que seuls les faits expérimentés ont une valeur universelle.

Il a pour but de codifier les connaissances dites “positives”, celles qui découlent directement de l’observation et de l’expérience et d’éliminer tout ce qui subit l’influence de la métaphysique.

Le positivisme établit une hiérarchie entre les sciences qui part de l’étude des corps bruts et s’élève jusqu’aux corps organisés, aboutissant à la sociologie, qui ne se développera qu’à la fin du XIXe siècle. Par sa vision du monde et ses méthodes, le positivisme est très proche des sciences naturelles.

A la fin de sa vie, après sa rencontre avec Clotilde de Vaux en 1844, (morte en 1846), Auguste Comte fait évoluer le positivisme en une religion sans Dieu où la Déesse de l’Humanité est constituée de “l’ensemble des êtres passés, futurs et présents qui concourent librement à perfectionner l’ordre universel”.

Le principe directeur en est la morale de l’altruisme, seule capable de maintenir une organisation sociale.

visiter le site

5 Rue payenne
75003 Paris

Réagir