Arrêté préfectoral contre les troubles dans le secteur Sainte-Apolline

Arrêté préfectoral contre les troubles dans le secteur Sainte-Apolline / Blondel

« face à la montée grandissante de l’insécurité, de la mono activité, des trafics, de l’insalubrité, de l’alcoolisation, des nuisances sonores de jour comme de nuit et des incivilités quotidiennes… »

Ces habitants sont aujourd’hui regroupés au sein de l’ARQAM, « l’Association pour la Renaissance du quartier Arts et Métiers », qui fait désormais partie de la galaxie “Vivre le Marais !” à l’issue de son adhésion collective.

Les élus avaient annoncé qu’ils mettraient en œuvre des actions visant  à juguler les difficultés rencontrées dans ce quartier en lien avec  les services compétents, le police et les services de la propreté notamment. Il a même été question de l’installation d’une caméra de surveillance.  Le but étant d’empêcher les trafics, le travail illégal

Suite à la demande adressée au préfet de police de Paris par Pierre Aidenbaum, maire du 3ème ardt et Benjamin Djiane, adjoint à la sécurité du 3ème ardt , pour mettre fin aux débordements et aux graves troubles à l’ordre public observés depuis trois ans dans le quartier des rues Sainte-Apolline et Blondel, nous vous informons que le préfet de police par arrêté du 16 février 2017 a interdit la consommation, le transport et la détention de boissons alcooliques de 16 heures  à 7 heures dans le périmètre précisé à l’article 1er de l’arrêté suivant.

 

Réagir