top 10 payday loans, legit cash loans, same day cash

François Hollande pris à partie par des Femen.

Le GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la République) a été surpris par la roublardise de militantes habituées aux coups d’éclat. Alors qu’il allait s’exprimer face aux caméras de télévision sur la mort d’un opposant au barrage de Sivens, le président de la République François Hollande a été apostrophé mardi matin par deux militantes seins nus de l’organisation féministe Femen.


François Hollande interpellé par deux Femen par BFMTV

Cette action éclair s’est déroulée Passage Molière, voie d’accès à la Maison de la Poésie (Paris, IIIe). Il ne devait y avoir en théorie que des journalistes dans cette ruelle mais une Femen s’est fait passer pour une étudiante en journalisme afin d’interpeller le chef de l’Etat sur les poursuites judiciaires pour «exhibitionnisme» qui visent deux membres de l’organisation.

Rapidement éconduite par la sécurité, elle a continué à interroger le président : «Est-ce que je suis une malade mentale ou une féministe M. le Président ?». L’incident semblait clos lorsqu’une seconde militante est arrivée par une porte dérobée et a lancé: «Nous ne sommes pas des exhibitionnistes, c’est un acte politique». Réponse présidentielle : «Je vous ai compris».

La présence de protestataires dans le premier cercle du président ne manquera pas de relancer le débat sur la sécurité du chef des Armées.

Réouverture du Musée Picasso

Musée Picasso

Musée Picasso

Plusieurs milliers de personnes sont venus admirer les œuvres du maître espagnol pour la réouverture de son musée au grand public. Avec une entrée libre pour l’occasion, une interminable file d’attente (plus de trois heures d’attente en moyenne) s’est formée dans la cour du musée mais aussi dans les rues adjacentes.

Après cinq ans de fermeture pour travaux, le Musée Picasso ouvre à nouveau ses portes au public le samedi 25 octobre 2014.

La collection du musée rassemble 5 000 œuvres de Pablo Picasso, 200 000 pièces d’archives personnelles, et sa collection particulière rassemblant 150 œuvres d’autres artistes (Renoir, Matisse, Cézanne, Le Douanier Rousseau…).

Pour l’accrochage du nouveau Musée Picasso, près de 500 œuvres sont présentées. Elles reflètent la diversité du parcours et des expériences de Picasso, à la fois peintre, sculpteur, céramiste, photographe ou encore écrivain…

La métamorphose des lieux a été conçue par l’architecte Jean-François Bodin. Il a doublé la surface d’exposition, en transformant une partie du 2e niveau et les combles, de l’Hôtel Salé. Le parti pris esthétique se veut minimaliste et discret.
Un jardin contemporain a été créé par Erik Dhont.

Horaires d’ouverture
— Le week-end des 25 et 26 octobre sera un moment festif gratuit pour tous. Le 25, le musée vous ouvrira ses portes à 12h.
— Horaires exceptionnels du 25 octobre au 3 novembre: du mardi au dimanche de 9h30 à 18h
— A partir du 4 novembre: du mardi au vendredi de 11h30 à 18h, le week-end, de 9h30 à 18h. Nocturne le 3e vendredi du mois, jusqu’à 21h.

5 Rue de Thorigny,
75003 Paris
01 42 71 25 21

Le troisième café – Cafè associatif

troisieme cafe

troisième café

Connaissez vous Le Troisième Café ? Le troisième café a pour objectif de favoriser la mixité sociale, culturelle et générationnelle dans le 3e arrondissement par une politique de prix doux.

Lieu de rencontres et d’échanges dans un cadre chaleureux et convivial, il vise à favoriser la sociabilité et le vivre ensemble.

  • Pourquoi un café associatif dans le 3e ?

La pression immobilière qui touche l’ensemble de Paris et plus particulièrement le centre de la capitale a entraîné de profondes modifications sociales et économiques. Dans le 3e arrondissement, celles-ci se sont traduites par une raréfaction des commerces de proximité et une diminution très sensible des ménages populaires et moyens remplacés par des ménages plus aisés (c’est ce qu’on appelle la gentrification). Cette uniformisation sociale a eu pour conséquence une perte de diversité qui, nous semble-t-il, devient préjudiciable au vivre ensemble. Elle exclut, petit à petit, de la vie économique, sociale et culturelle de l’arrondissement, la frange de la population aux revenus les plus modestes (le 3e compte 3.500 logements sociaux dont environ 600 logements très sociaux). Cette population pâtit notamment de l’augmentation sensible du coût de la vie liée à la gentrification.

  • L’idée

Pour tenter de modérer ce phénomène, un collectif d’habitants du centre de Paris s’est constitué pour travailler autour d’un projet de café associatif. Espace de convivialité proposant une activité de limonade ainsi que de la petite restauration, le Troisième café a pour ambition d’être un lieu accessible à tous grâce à des prix très raisonnables. Mais l’objectif des « amis du 3e café » ne se limite pas à l’ouverture d’un établissement de restauration à prix modérés. Par sa gestion essentiellement bénévole, par l’organisation d’événements, d’animations et d’ateliers, par la mise en place de permanences associatives, le Troisième café a vocation à devenir un lieu de rencontres et de sociabilité, riche de la diversité sociale, culturelle, économique, générationnelle et associative du 3e arrondissement. Le Troisième Café souhaite à terme devenir un lieu incontournable de l’animation de la vie locale.

http://www.troisiemecafe.com/#!adherer–donner/c1qvh

  • Soutenez le projet du Troisème Café ! Adhérez et/ou donnez !
    Vous pouvez adhérer par chèque en retournant le bulletin d’adhésion à :

Les amis du 3ème Café
55 rue Perrée
75003 Paris

Shabu Sha

slider11

Shabu Sha

SHABU SHA a Récemment ouvert entre la République et le musée Beaubourg, ce restaurant de cuisine chinoise et japonaise est à classer dans les nouveautés les plus originales de l’année ! Il propose en effet une formule inédite de fondue asiatique… à volonté ! On s’installe autour d’une haute et longue table d’hôtes où son logées les marmites de bouillon, avec une partie centrale surélevée sur laquelle circulent en libre service, tous les ingrédients que vous allez faire cuire à votre guise. Excellent et super fun : grands et petits adorent !

SHABU SHA est un diminutif de Shabu Shabu désignant la fondue Japonaise. Le nom fait allusion au bruit de la viande qui tombe dans le bouillon chaud. Il fait ses premières apparitions au 11ème siècle en Chine et dans les années 50 à Osaka, capitale culinaire du Japon. C’est le restaurant Suehiro qui eut l’idée d’importer cette vieille recette et de l’adapter aux mœurs Japonaises.

Les plus
Conviviale et chaleureuse, elle a tous les avantages de la fondue sans en avoir les inconvénients car elle est saine et bien moins calorique que les versions bourguignonnes ou savoyardes. C’est un plat unique qui n’aura jamais la même saveur mais le goût que vous lui aurez choisi !

 

Histoire

Nathalie et Yinhao, ont tous deux baigné dans la culture franco-asiatique dès leur plus jeune âge. Enfants de restaurateurs ils ont toujours évolué dans la gastronomie partageant ses valeurs de partage et de passion.

Faisant aujourd’hui partie de la « troisième  génération de Chinois à Paris », ils cherchent à innover en proposant ce concept encore peu connu en France. Fervents admirateurs de métissage culturel, de voyages et de cuisine, ils ont rassemblé le meilleur de l’Asie pour concevoir ce restaurant unique à l’empreinte Japonaise mais avec des notes de tous les pays d’Asie. C’est un restaurant à leur image.

Viandes : Agneau, boeuf, poulet, boulettes de boeuf, raviolis au porc
Poissons et fruits de mer : gambas, calamar, poisson, boulette de crevette, boulette de poisson
Légumes : tofu, taro, feuille de lotus, chou chinois, champignon enoki, shitaké, patate douce
Sauces (2 au choix) : Sésame, satay, cacahuètes, barbecue, spéciale Shabu Sha
Formule à volonté au déjeuner du restaurant Shabu Sha
18,00 € par personne

Tous les jours sauf le Mardi midi :
12h – 15h & 19h – 23h
72, rue des Gravilliers
Paris 3ème

Restaurant les enfants rouges 75003

enfants-rouges

enfants-rouges

les enfants rouges n’est plus le bar a vin.  Les Enfants Rouges a fait peau neuve avec un nouveau chef aux commandes : Daï Shinozuka. Comme beaucoup de restaurants  en ce moment le chef est donc japonais, mais sa carte strictement française. Ou presque. L’émulation autour de la cuisine franco-nippone en ce moment est un vrai régal…».
Le chef Daï Shinozuka met à l’honneur des morceaux quelque peu oubliés, bien souvent disparus de nos cartes, et pourtant emblématiques d’une certaine Cuisine Française : langue de veau, ris de veau, perdreau rouge, poitrine de veau… La langue était superbe, gratinée à la ravigote avec une purée de céleri et de coques. Le filet de rascasse était parfaitement cuit, accompagné de légumes d’automne et d’un bouillon de crustacés.

Au dessert vous aurez là aussi le choix : perle du Japon au lait et compotée de quetsches (très très bon), pannacotta au fruit de la passion, baba au rhum classique…

Les Enfants Rouges
90 rue des Archives
75003 Paris
tél: 01 48 87 80 61 (déjeuner du mardi au samedi, diner jeudi, vendredi et samedi)

Chhhut

chhhut

chhhut

Ni vraiment un bar, ni vraiment un restau, Chhhut est un “hybride”, comme aiment à le qualifier Nadège et Damien, les fondateurs. Ces Niçois d’origine, frère et soeur, ont décidé de créer ce lieu qui leur ressemble, ouvert il y a 4 mois.

Le concept est authentique, frais, accessible : une cuisine gourmande, accompagnée de vins sélectionnés avec passion, le tout dans une ambiance conviviale. “Le maître-mot, c’est le partage, explique Nadège. Damien et moi, on a voulu recréer l’atmosphère de nos rendez-vous entre potes à la maison. Ici, on se tutoie, on se rencontre, même les clients qui ne se connaissent pas finissent par discuter !” Que des produits frais et un cuisine maison donc des plats qui ont vraiment du goûts. Tarte au chèvre chorizo , une vraie salade césar newyorkaise, baratta à l’huile de truffe. Avec un petit verre de Crozes Hermitage . Tout va mieux après !

Aux commandes de la cuisine, Nadège offre une cuisine sans prétention, mais simple et goûteuse “comme à la maison. Tout est cuisiné sur place par moi-même, avec des ingrédients frais du jour.” À midi, comptez sur un plat cuisiné quotidien (souris d’agneau, Aïoli…), mais aussi des tartares préparés minute, des produits italiens à tomber par terre (la Burratta…). Le soir, c’est charcuterie et fromages (italiens, toujours), et tartines de saison. Côté vin, la sélection de Damien met à l’honneur les crus français, “pas de vins de soif, mais des produits qui font plaisir”. Comptez entre 19 et 30€ la bouteille.

22 rue Beranger
Paris 75003

Exposition Brigitte Bardot

BB

BB

A l’occasion des 80 ans de l’actrice, àç la Galerie de l’Instant,une exposition parisienne lui rend hommage.
Brigitte Bardot, 1961. Photo inédite de l’actrice par Bert Stern photographe de la mythique dernière séance photo réalisée avec Marilyn Monroe. Il est décédé en juin 2013. La galerie présente de nombreux clichés de célèbres photographes comme l’Américain Bert Stern, le Britannique Terry O’ Neill ou le Français François Gragnon. Jusqu’au 18 novembre.

Galerie de l’Instant,
46 rue de Poitou, 75003.
Rens.: www.lagaleriedelinstant.com

Photo Bert Stern. Courtesy Galerie de l’Instant. Paris

Concert Classique :  » Un Requiem Allemand « 

requiem-allemand

requiem-allemand

Venez découvrir ou redécouvrir le chef d’œuvre de Brahms :  » Un Requiem allemand  » .
Une œuvre à la structure originale et très moderne , où règne  » un esprit de tendresse , de douceur et d’amour  » ( C.Rostand) .

« Un Requiem allemand, sur des textes de l’Écriture sainte, pour solistes, chœur et orchestre (avec orgue ad libitum) » – est une œuvre sacrée (mais pas liturgique) en sept parties (ou mouvements) composée par Johannes Brahms et achevée en 1868. Elle dure de 70 à 80 minutes, ce qui en fait la plus longue composition de Brahms.

Les deux solistes n’interviennent qu’exceptionnellement, le baryton pour faire entendre l’appel angoissé de l’homme face à son destin, la soprano pour annoncer le caractère maternel des consolations futures. L’orchestre reste toujours d’une clarté exemplaire, même lorsqu’il passe au second plan. La conclusion résume la promesse du sermon sur la montagne. Les épisodes centraux du sixième morceau pourraient être considérés comme une version protestante du Dies iræ. L’œuvre, de conception humaniste, que l’auteur aurait désiré rendre œcuménique, lui assura la célébrité.

Léa Sawyers : soprano ; Jean-Louis Serre : baryton , le Chœur Sacré de Paris et l’orchestre Alfred Loewenguth seront placés sous la direction du chef d’orchestre Till Aly , dans la belle acoustique de l’église arménienne .

13 rue du Perche ,
Paris 75003

Powered by WordPress | PalmPreBlog.com is the Unofficial Palm Pre Authority | Thanks to iFreeCellPhones.com T-Mobile Phones, MMORPG and Fat burning furnace review